Courtier automobile : en quoi consiste ce métier ?

courtier automobile transaction

Aujourd’hui, de nombreuses personnes voulant acheter un véhicule n’ont pas assez de temps libre, ou ont juste envie de les commander hors de leur pays. Si c’est le cas pour vous également, une bonne option serait de vous faire aider par un courtier automobile.

Que faut-il savoir sur ce professionnel ?

Courtier automobile : qu’est-ce que ça signifie ?

Le courtier automobile est une personne qui agit au nom et pour le compte d’un acheteur auprès d’un vendeur ou d’un concessionnaire. Son principal objectif est de trouver les meilleures voitures aux meilleurs prix pour le mandant (le client qu’il représente). Il défend donc vos intérêts à votre place.

Lorsque vous optez pour les services d’un commissionnaire, c’est pour vous qu’il soit pour vous un facilitateur. Sa toute première utilité est donc de trouver le véhicule idéal en se basant sur vos critères, puis de négocier son achat au meilleur prix selon votre budget. Il fait donc le tour des concessionnaires à votre place, qu’ils soient à l’intérieur ou hors du pays.

Une fois la voiture choisie, votre courtier automobile se charge de vous obtenir une excellente remise sur son achat. Il s’occupe également de toute la procédure relative à son obtention, plaque d’immatriculation définitive comprise. Son action ne s’arrête pas là. Il peut s’avérer très utile dans le choix de la meilleure assurance possible pour votre voiture.

Quelles sont les qualités d’un courtier automobile ?

Comme dans le cas de toutes les autres professions, il est important de disposer de certaines qualités pour être courtier automobile. Ce professionnel dispose d’un fin talent de négociateur doublé d’un excellent sens des affaires.

C’est d’ailleurs ce qui lui permet de mener à bien les négociations. Il possède également un carnet d’adresses bien fourni, ce qui lui permet de connaître un grand nombre de concessionnaires, même à l’international.

En outre, le courtier automobile fait preuve d’honnêteté et jouit d’une grande expérience dans le domaine du marché automobile. Enfin, pour négocier à l’étranger, le courtier automobile maîtrise les langues étrangères. Pour ce qui est de sa capacité à dénicher pour votre compte les meilleures offres, il la tient de son sens aigu de l’analyse.

Y a-t-il des exigences particulières pour ce métier ?

Comme pour la plupart des métiers, des prérequis sont nécessaires pour devenir courtier. En effet, il faut avoir, au minimum, un BAC +2 dans une branche d’études se rapprochant du secteur d’activité. Les plus recommandables sont donc celles en négociation, marketing ou en action commerciale. Vous pouvez toutefois faire votre formation auprès de professionnels certifiés de ce secteur d’activité.

Par ailleurs, vous devrez avoir une bonne maîtrise des véhicules et modèles (les passionnés y arriveront sans difficulté). Soyez aussi quelqu’un de très patient, qualité essentielle pour mettre en confiance vos clients et d’agrandir peu à peu vos relations avec les concessions.

Voilà ! Vous en savez désormais suffisamment sur les courtiers automobiles. À vous de voir s’il vous en faut finalement un ou pas.