Courtier automobile : en quoi consiste ce métier ?

Aujourd’hui, de nombreuses personnes voulant acheter un véhicule n’ont pas assez de temps libre, ou ont juste envie de les commander hors de leur pays. Si c’est le cas pour vous également, une bonne option serait de vous faire aider par un courtier automobile.

Que faut-il savoir sur ce professionnel ?

Courtier automobile : qu’est-ce que ça signifie ?

Le courtier automobile est une personne qui agit au nom et pour le compte d’un acheteur auprès d’un vendeur ou d’un concessionnaire. Son principal objectif est de trouver les meilleures voitures aux meilleurs prix pour le mandant (le client qu’il représente). Il défend donc vos intérêts à votre place.

Lorsque vous optez pour les services d’un commissionnaire, c’est pour vous qu’il soit pour vous un facilitateur. Sa toute première utilité est donc de trouver le véhicule idéal en se basant sur vos critères, puis de négocier son achat au meilleur prix selon votre budget. Il fait donc le tour des concessionnaires à votre place, qu’ils soient à l’intérieur ou hors du pays.

Une fois la voiture choisie, votre courtier automobile se charge de vous obtenir une excellente remise sur son achat. Il s’occupe également de toute la procédure relative à son obtention, plaque d’immatriculation définitive comprise. Son action ne s’arrête pas là. Il peut s’avérer très utile dans le choix de la meilleure assurance possible pour votre voiture.

Quelles sont les qualités d’un courtier automobile ?

Comme dans le cas de toutes les autres professions, il est important de disposer de certaines qualités pour être courtier automobile. Ce professionnel dispose d’un fin talent de négociateur doublé d’un excellent sens des affaires.

C’est d’ailleurs ce qui lui permet de mener à bien les négociations. Il possède également un carnet d’adresses bien fourni, ce qui lui permet de connaître un grand nombre de concessionnaires, même à l’international.

En outre, le courtier automobile fait preuve d’honnêteté et jouit d’une grande expérience dans le domaine du marché automobile. Enfin, pour négocier à l’étranger, le courtier automobile maîtrise les langues étrangères. Pour ce qui est de sa capacité à dénicher pour votre compte les meilleures offres, il la tient de son sens aigu de l’analyse.

Y a-t-il des exigences particulières pour ce métier ?

Comme pour la plupart des métiers, des prérequis sont nécessaires pour devenir courtier. En effet, il faut avoir, au minimum, un BAC +2 dans une branche d’études se rapprochant du secteur d’activité. Les plus recommandables sont donc celles en négociation, marketing ou en action commerciale. Vous pouvez toutefois faire votre formation auprès de professionnels certifiés de ce secteur d’activité.

Par ailleurs, vous devrez avoir une bonne maîtrise des véhicules et modèles (les passionnés y arriveront sans difficulté). Soyez aussi quelqu’un de très patient, qualité essentielle pour mettre en confiance vos clients et d’agrandir peu à peu vos relations avec les concessions.

Voilà ! Vous en savez désormais suffisamment sur les courtiers automobiles. À vous de voir s’il vous en faut finalement un ou pas.

Comment choisir un courtier automobile ?

Si vous cherchez à acquérir une voiture neuve ou d’occasion, il est important de choisir un courtier automobile sérieux, afin de vous éviter des déconvenues. Cela vous évitera notamment d’avoir affaire à des concessionnaires peu scrupuleux, qui peuvent vous présenter des véhicules anciennement accidentés, sans vous le dire. Le courtier vous permettra aussi de chercher le véhicule qui va correspondre à vos critères, que ce soit au niveau du prix, des options ou encore de la motorisation pour n’en citer que quelques-uns. Mais comment choisir le professionnel qui va vous vendre votre futur véhicule ?

  • Vérifiez son immatriculation à la chambre des métiers : cherchez-donc son numéro de SIRET. Portez également attention à l’année de création. Il est préférable de privilégier un courtier qui a déjà de l’expérience. Vous pouvez vous dire que s’il existe depuis au moins 3 ans, il sera non capable de vous trouver plus facilement le véhicule de vos rêves, par rapport à un novice, car son réseau sera plus développé. C’est également le moyen de vous rassurer sur son sérieux. S’il est toujours présent dans le métier, c’est qu’il a fait ses preuves et que les clients continuent à lui faire confiance.
  • Renseignez-vous sur sa notoriété : pour cela, n’hésitez pas à faire des recherches sur internet. D’ailleurs, c’est certainement par ce biais que vous avez trouvé votre courtier auto. Vous pouvez indiquer le nom de sa société sur un moteur de recherche, puis regarder les avis qu’il a reçus. Sachez que les avis postés sur Google ne peuvent être effacés. Ils seront donc plus fiables que ceux postés sur les réseaux sociaux.
  • Assurez-vous d’avoir le bon de commande et les factures du véhicule, d’autant plus si celui-ci n’est pas neuf. Même si le contrôle technique est obligatoire en cas de vente, vous pouvez vérifier si l’entretien a été fait régulièrement. Cela peut aussi vous permettre de négocier le prix de la voiture, si vous savez que vous aurez des pièces à changer, comme la courroie moteur.
  • Rien ne vous empêche également de prêter attention aux avis d’anciens clients, si vous les connaissez.
  • Enfin, regardez les véhicules qu’il propose tant au niveau des gammes de prix, que des marques de véhicules ou les années de mise en circulation. Autant vous éviter de perdre du temps inutilement, si les ventes qu’il propose ne correspondent pas à ce que vous recherchez.

Quelle différence entre courtier et mandataire auto ?

Si ces 2 professionnels vous permettent de trouver votre futur véhicule, pour autant il ne s’agit pas tout à fait du même métier. En ce qui concerne le mandataire, il peut vous proposer des véhicules provenant de son propre stock, suite à des achats directement auprès de constructeurs ou acquis après un déstockage. Vous pouvez aussi faire appel à un mandataire, afin qu’il vous trouve un véhicule bien particulier, notamment si vous êtes à la recherche d’une marque et d’un modèle précis. Quoi qu’il arrive, si vous vous décidez d’acheter une voiture avec un mandataire, c’est auprès de lui que vous signerez l’acte final de vente. Vous ne verrez pas l’ancien propriétaire du véhicule.


Quant au courtier, il ne vous proposera jamais un véhicule de son propre stock. Il sera votre intermédiaire avec l’acheteur. Vous lui donnerez donc tous vos critères et le courtier partira à la recherche du véhicule correspondant. Il se fera donc rémunérer par une commission, comme c’est le cas également des courtiers en assurance. Cette commission peut être fixe ou correspondre à un certain pourcentage de la vente. Vous finirez donc la vente avec le propriétaire de la voiture, que ce soit un particulier ou un concessionnaire.

Articles similaires

Derniers articles

Que vérifier avant d’acheter une voiture d’occasion ?

0
Les véhicules neufs étant de plus en plus coûteux, plusieurs personnes préfèrent se tourner vers le secteur des véhicules d’occasion pour s’approvisionner. Vous pouvez...
avertisseur de radar

Avertisseur de radar | Définition, choix et avantages

0
Pour limiter les accidents de route, le gouvernement a mis en place certaines mesures visant à obliger les conducteurs à être prudents. De nombreux...
pare-brise d'une mercedes

Pourquoi faire réparer rapidement par un pro un pare-brise impacté à la Roche-sur-Yon ?

0
Vous conduisez et une pierre heurte votre pare-brise ? Ou, vous rentrez dans votre voiture et constatez la présence d’un impact sur le pare-brise ? Ne...
siege auto romer

Siège auto Romer | Définition, choix et avantages

0
Assurant la sécurité des enfants lors des voyages en voiture, le siège auto fait partie des équipements indispensables à avoir en tant que parents. Comme tout...
voiture roulant en campagne

Les 3 meilleures auto-ecoles de Bruxelles

0
Vous êtes activement à la recherche d’une auto-école à Bruxelles qui saura apporter une réponse adéquate à vos besoins de formation de conduite ? Il...