Le record du monde des ventes 2017 a été remporté par le groupe Renault-Nissan-Mitsubishi

voiture mitsubishi

07La mauvaise nouvelle concernant l’arrestation de Carlos Ghosn, PDG de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, est suivie d’une bonne nouvelle concernant les résultats record de 2017 et du premier semestre de 2018. Au cours de cette période, le groupe a réalisé une vente de 10,6 millions de voitures et camions légers. Et qu’il se situe actuellement au sommet du marché mondial. 5,54 millions de véhicules (à l’exclusion des camions) ont été vendus entre janvier et juin 2018.

Un système de participation unique entre les trois constructeurs

Un système d’actionnariat interne relie ces trois marques et c’est l’une des particularités de cette collaboration franco-japonaise. Dans cette alliance, 43 % des actions de Nissan appartiennent à Renault, détenu à 15 % par la société japonaise, qui détient également 34 % du capital de Mitsubishi Motors.
Comme tout travail en partenariat, chaque fabricant reste dans sa bulle, mais il y a des pièces ou des composants techniques qu’il stocke dans un stock commun. C’est le contraire des groupes intégrés. Quoi qu’il en soit, quelques branches ont été partagées par les trois pendant quatre ans comme:

  • ressources humaines
  • ingénierie
  • la fabrication
  • achats
  • la logistique

Plus d’une centaine de sites industriels à travers le monde

Cette fonctionnalité de gestion a permis à ce partenariat d’obtenir des économies d’échelle de 5,7 milliards d’euros en 2017, ce qui est déjà plus que la prévision pour 2018. Ce regroupement a généré des avantages, car les coûts ont été réduits grâce à la « production croisée ». Par exemple, les modèles Nissan et la petite berline Micra ont été produits dans quelques usines Renault.
Il existe plus d’une centaine de sites industriels dans le monde. Cet objectif est atteint grâce à la participation de membres du groupe de divers fabricants du monde entier. Les sites industriels ont démarré aux États-Unis, en Russie, en Chine, en Afrique du Nord, en Corée du Sud et en Inde. D’ici 2022, le groupe prévoit de produire 14 millions de modèles de voitures.

Le groupe Renault-Nissan-Mitsubishi a eu une petite avance sur son avance par rapport à Volkswagen avec 10,54 millions d’unités vendues. Dans le troisième, Toyota avait 10,47 millions tandis que General Motors a remporté la quatrième place avec 9,6 millions de voitures vendues. Pour un chiffre détaillé, 5,81 millions étaient de la marque Nissan, contre 3,76 millions et 1,03 million pour Renault et Mitsubishi.Même s’il y a de petits problèmes dans le groupe pour le moment, les employés sont toujours confiants. Avec un objectif spécifique de 2022, réaliser 14 millions de ventes, il reste toujours dans la confiance totale en ce qui concerne le domaine de la vente de l’automobile. Depuis quelque temps, la vente ne s’est pas très bien déroulée en France. C’est à cause des augmentations de taxes. Il existe également divers offres de crédit auto attractives comme Cetelem et de crédit-bail à long terme.