5 conseils pour adapter sa tenue de moto à la chaleur de l’été

blouson de motard

Tous les vrais motards le savent : on ne fait pas de la moto sans une tenue qui protège efficacement. En cas de chute, il n’y a pas que la tête qui est mise en danger. Les risques de brûlures invalidantes au troisième degré sont très importants. Pour éviter de se retrouver handicapé pendant de longs mois et d’en garder des cicatrices immenses et douloureuses, il faut s’équiper correctement. Pour cela, il faut donc résister à la tentation d’enlever sa tenue de protection en été quand il fait chaud.

Choisir un casque modulable

En été, on peut rapidement avoir le sentiment d’étouffer à l’intérieur d’un casque intégral. D’un autre côté, les jets, ces casques sans mentonnière, ne protègent pas suffisamment bien des traumatismes à la mâchoire. Voilà pourquoi il est préférable de choisir un casque modulable qu’il sera possible d’ouvrir lors des trajets à faible vitesse en ville et de refermer lorsque l’on roulera plus vite afin de limiter les dangers.

Quel blouson choisir ?

Le blouson moto est l’une des protections les plus importantes qui existent. Pourtant, c’est aussi celle que le motard retire le plus souvent quand il fait chaud. Il est vrai que ces blousons tiennent chaud et qu’ils sont pénibles en été. Il faut donc se tourner vers un modèle avec des aérations qui permettent à l’air de circuler et de vous garder au frais pendant que vous roulez. Voilà pourquoi tous les motards doivent avoir au moins deux blousons différents.

Le pantalon de moto

Pour faire de la moto, il faut aussi acheter un pantalon spécial. En été, vous n’êtes pas obligé de porter un modèle trop épais en cuir ou similicuir. Vous pouvez vous contenter d’un modèle en jean renforcé. En cas de chute, cette toile particulière vous protégera. Il est même conseillé, sur les longs trajets, de se tourner vers un modèle avec des protections supplémentaires au niveau des genoux et des hanches pour limiter les risques de fractures.

Les gants

Les gants sont depuis peu obligatoires lorsque l’on conduit. De simples gants légers ne suffisent pas et il faut qu’ils soient homologués. Choisissez un modèle d’été avec des aérations pour ne pas être tenté de les retirer. En cas de chute, les mains peuvent être très gravement endommagées, ce qui mène généralement à un handicap définitif.

Les chaussures

Tout comme les mains, les pieds sont particulièrement exposés pendant un trajet à moto. Leur fragilité exige de prendre des précautions importantes. Pour l’été, vous pouvez vous tourner vers des modèles de chaussures aux allures de simples baskets et qui sont pourtant très bien renforcés à des points stratégiques.