Menu
un homme sur une moto
0 Comments

Motards, attention à vos plaques d’immatriculation !

Tout comme pour les automobilistes, la plaque d’immatriculation d’une moto est extrêmement importante et ne doit pas être choisie à la légère. Zoom sur son importance et sur les règles à respecter pour bien la choisir.

Plaque d’immatriculation de moto : quelles spécificités ?

Comme pour tous les véhicules, on l’appelle aussi plaque minéralogique. Elle permet d’identifier un véhicule et son propriétaire dans le but d’identifier les responsables de délits et d’accidents et ainsi renforcer la sécurité routière. Ces plaques et leurs normes ont changé à plusieurs reprises depuis leur création à la fin du 19ème siècle, la dernière modification importante datant de 2009. En effet, cette année-là, le format de la combinaison de chiffres et de lettres a changé afin de regrouper tous les codes dans un seul registre national (contrairement au précédent système qui imposait la tenue d’un registre par département).

Mais une autre modification importante a également fait parler d’elle plus récemment : elle concerne les véhicules à deux roues. Ainsi, depuis le 1er juillet 2017, les dimensions des plaques d’immatriculation de moto ont été uniformisées à 210mm de largeur et 130mm de hauteur. Ceci a pour but de faciliter leur identification par les autorités et les radars. Rappelons en effet que l’année 2017 faisait état d’un triste bilan pour les motards qui représentaient 19% du nombre de tués sur les routes françaises. Il est donc important de prendre des mesures pour renforcer la sécurité à moto.

Assurez-vous donc bien que la plaque d’immatriculation de votre moto est aux normes, mais aussi qu’elle est lisible ! En effet, si votre plaque ne permet pas d’identifier votre moto clairement, vous risquez de sévères amendes, surtout si vous vous amusez à le faire volontairement pour échapper aux radars. En effet, certains motards n’hésitent pas à user de techniques sophistiquées pour rendre leur plaque d’immatriculation illisibles.

Quels risques en cas de plaque d’immatriculation illisible ou non-conforme ?

Depuis le 1er juillet 2017, les conducteurs de moto n’ayant pas leur plaque aux bonnes dimensions risquent une amende de 135 euros ainsi qu’un retrait de leur véhicule. Les mêmes sanctions peuvent s’appliquer si un objet, quel qu’il soit, cache tout ou une partie de la plaque, ou encore si vous n’avez tout simplement pas de plaque d’immatriculation sur votre deux-roues.

Les sanctions deviennent beaucoup plus lourdes lorsqu’il est constaté que le conducteur a volontairement cherché à empêcher l’identification de sa plaque d’immatriculation : ruban adhésif, vernis réfléchissant… Si vous vous adonnez à ce genre de pratiques, vous risquez une amende de 1500 euros, 6 points en moins sur votre permis et un retrait de votre véhicule.

Faites également au support de votre plaque : votre dispositif doit être fixé avec des rivets de façon à ne pas être amovible et posée par un professionnel agréé. Enfin, la palme de l’amende la plus salée vous sera remise si le numéro de votre plaque ne correspond pas à celui qui est inscrit sur votre carte grise. Dans ce cas-là, vous entrez dans le domaine pénal de l’usurpation et le montant à payer peut s’élever à 3750 euros.

Motards, faites donc très attention à vos plaques et assurez-vous qu’elle respecte la législation en vigueur !