Véhicules électrique à deux roues : quelle réglementation faut-il respecter ?

vtt electrique

L’utilisation d’un véhicule électrique ne cesse de séduire les particuliers. Actuellement, la trottinette électrique est considérée comme le moyen de transport le plus convoité. Ce dispositif promet un grand nombre d’avantages à son utilisateur. Écologique et économique, un véhicule électrique à deux roues vous permet également de profiter d’une rapidité et d’un confort exceptionnel. Mais, quelle réglementation faut-il respecter pour les véhicules électriques à deux roues ?

Les véhicules électriques à deux roues sont interdits sur les trottoirs

Au début, on avait l’habitude de voir des trottinettes qui se déplacent sur les trottoirs. Actuellement, ce n’est plus le cas. En effet, tous les véhicules électriques à deux roues sont interdits sur les trottoirs. Cela est dans le but de garantir la sécurité des piétons.

Cependant, il est important de savoir que si vous coupez le moteur de votre engin ou si vous roulez à une vitesse de 6 km/h, vous pouvez bien évidemment, vous déplacer sur le trottoir avec votre véhicule. Il est important de savoir qu’enfreindre cette réglementation pourra vous coûter 135 euros.

Stationnement sur les trottoirs

Avec votre trottinette électrique, vous avez tout à fait le droit de vous stationner sur les trottoirs. Cependant, vous devez toujours penser aux piétons et aux accès des grands immeubles. Outre les trottoirs, un véhicule électrique est autorisé à s’arrêter sur les voies vertes et sur les pistes ou les bandes cyclables, devant une couche et dans les 5 mètres avant un passage piéton.

Vitesse maximale autorisée

Sachez qu’une trottinette électrique roulant à plus de 25 km/h doit être déclarée. Cela vous permet d’offrir un numéro d’identification à votre engin. Un véhicule électrique à deux roues non homologué est interdit de circulation sur la voie publique.

Si vous dépassez cette vitesse, sachez qu’une amende de plus de 50 euros vous sera administrée. Pour ceux qui disposent d’un modèle qui dépasse cette vitesse, on vous conseille de trouver sans plus attendre par une meilleure trottinette électrique bridée à 25 km/h.

Circulation sur une piste cyclable

Si une trottinette électrique a le droit de se stationner sur une piste cyclable, sachez qu’elle doit également s’y déplacer. Dans le cas où il n’y a pas de bandes cyclables, les utilisateurs peuvent bien évidemment circuler sur les routes tout en respectant la vitesse maximale. Ces véhicules sont également autorisés à prendre les contresens cyclables si ces derniers sont indiqués.

Âge limite de 12 ans

Ce n’est pas tout le monde qui peut conduire une trottinette électrique. L’utilisateur de cet engin doit avoir plus de 12 ans. Il est formellement interdit d’être à deux sur une trottinette ? C’est un appareil qui est destiné à une seule personne. S’il vous arrive de transporter un enfant sur une trottinette électrique, cela veut dire que vous en serez responsable.

Le port du casque

Sur une route qui ne dépasse pas les 50 km/h, le port du casque sur une trottinette électrique n’est pas du tout obligatoire. Cependant, pour votre sécurité, on vous recommande de toujours porter votre casque. Vous aurez besoin de cet équipement une fois en agglomération. Si la route hors agglomération est autorisée sur la circulation, vous serez donc obligé de mettre votre casque. Outre cela, vous pouvez également mettre d’autres accessoires de protection comme des gants, des protège-poignets, des genouillères, etc.

Le port de casque audio est interdit sur une trottinette électrique. En effet, l’usage d’un écouteur vous empêche d’entendre ce qui se passe autour de vous. Votre engin doit également être bien équipé. Pour cela, vous devez vérifier que votre véhicule est doté d’éclairages avant et arrière, d’un avertisseur sonore, de freins efficaces et de catadioptres.